En Turquie et en Roumanie, les enfants sont plus heureux

vendredi 15 mai 2015, par Engin

En Turquie et en Roumanie, les enfants sont plus heureux

Avec Sputnik

Le premier sondage mené à grande échelle auprès d’enfants a révélé que les écoliers les plus heureux vivaient en Turquie et en Colombie - les plus malheureux étant en Corée du Sud et en Afrique du Sud. Les plus lettrés se trouvent en Estonie et les plus sportifs en Pologne.

Russie : l’"indice du bonheur" en hausse
Les enfants âgés de 10 à 12 ans sont les plus heureux en Turquie et en Roumanie, tandis que ceux de Corée du Sud et d’Afrique du Sud sont les moins satisfaits par la vie, annonce une équipe de chercheurs qui a présenté le premier rapport du genre au Parlement européen.

"Ce rapport est le résultat de plusieurs années d’un travail dans le cadre duquel nous avons tenté de comprendre comment les enfants voyaient leur vie et leur bien-être. Nous avons montré que de telles études pouvaient être menées et nous voudrions remercier 53.000 personnes de 16 pays du monde qui y ont participé. Les conclusions sont à prendre en compte par tous les politiciens préoccupés par l’avenir des futures générations", a déclaré Asher Ben-Arieh de l’université hébraïque de Jérusalem.

Tokyo : les voix d’enfants ne sont plus des nuisances sonores
Avec plusieurs dizaines d’autres sociologues et assistants volontaires, il a participé à la collaboration internationale ISCWeB pour tenter de découvrir ce qui préoccupait les enfants et quels problèmes ils éprouvaient. Ce projet avait été commandé par la fondation Klaus Jacobs et le Parlement européen.

Les chercheurs ont interrogé des dizaines de milliers d’enfants et leurs parents en Europe, mais aussi en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et au Proche-Orient.

L’étude a révélé que dans l’ensemble les enfants avaient une vision positive de leur vie et ne voyaient pas de grands ou sérieux problèmes, cependant l’écart parmi les écoliers très heureux ou très malheureux s’est avéré très important.
« »
La démographie russe, entre mythes et réalité
Par exemple, plus de 70% des enfants turcs, roumains et colombiens voient leur enfance très positive en lui donnant la note maximale – 10/10, tandis que seulement 40% des écoliers sud-coréens ont donné cette note. La Corée du Sud et l’Afrique du Sud sont également "en tête" du classement négatif – plus de 7% des enfants ont mis une note très basse à leur enfance, soit le double, voire le triple par rapport à d’autres pays.

Il est à noter que "l’angoisse" de l’adolescence touche uniquement les enfants des pays d’Europe – tous les autres écoliers des autres coins de la planète n’éprouvent pas de mécontentement croissant envers leur vie et l’avenir en grandissant. Autre particularité intéressante de l’Europe : un enfant sur dix, notamment dans les pays du nord, vit dans une famille divorcée ou dans deux maisons à la fois. Environ 5-17% d’entre eux sont nés en dehors de l’UE.

Hormis le bonheur des enfants, les auteurs du rapport ont cherché à savoir dans quels pays les enfants étaient les plus sportifs et les plus assidus à l’école. D’après les chercheurs, les écoliers polonais sont les plus nombreux à pratiquer le sport de rue et le sport professionnel, alors que les enfants estoniens sont ceux qui apprennent le plus, lisent le plus de livres et utilisent internet le plus activement.

Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/societe/20150514/1016072488.html#ixzz3aBwfm46r


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |