İLBER ORTAYLI & MUSTAFA KEMAL ATATÜRK, LE TRIOMPHATEUR

Ecrit par Özcan Türk (Facebook), 2018-01-17 19:03:33


Le très polyglotte historien turc, İlber Ortaylı a enfin publié une biographie d’Atatürk.

Lors de la séance de présentation et de dédicace du livre : « Mustafa Kemal Atatürk, le triomphateur » au Pera Palace, l’auteur a souligné n’avoir que très peu écrit sur Atatürk jusque-là et qu’il avait volontairement attendu d’atteindre ses 70 ans.

« Je considère qu’il est du devoir de tout intellectuel turc d’écrire sur Atatürk. Moi, j’ai attendu d’avoir 70 ans. J’ai accumulé un grand nombre de notes, de documents, d’anecdotes et de récits de rencontres précieuses. Je ne sais pas comment procéderont les autres mais j’espère qu’ils le feront dans une démarche académique et scientifique. J’ai eu le privilège d’avoir madame Afet İnan, fille spirituelle d’Atatürk et professeur d’histoire et de sociologie, comme enseignante. A la Société d’Histoire turque, j’ai côtoyé de nombreuses personnes qui avaient vécu la période d’Atatürk et le connaissaient bien. J’ai discuté avec un grand nombre de militaires ayant guerroyé lors des grandes batailles sous le commandement d’Atatürk. J’ai échangé avec des diplomates en fonction à l’étranger. J’ai écouté des intellectuels de l’époque ainsi que des grands noms de l’Histoire turque comme Abdülkadir İnan. J’ai constitué et gardé des notes manuscrites précieuses. Progressivement s’est constituée en moi une idée de l’ère kémaliste.

Vivre à Ankara a aussi été un élément précieux pour mieux appréhender l’élan et les idéaux de la toute nouvelle République. Ankara est la ville qu’Atatürk a créée et qui est retombée dans une certaine normalité après son décès » a explicité l’historien.

L’universitaire turc a poursuivi : « Atatürk est un homme dont l’importance est capitale. Il a marqué la Turquie d’une empreinte indélébile. Cette coloration luxuriante n’existe plus actuellement. Mais, ne tombons pas dans le pessimisme car la Turquie a beaucoup changé. Elle est différente. Elle a des lacunes certes, mais aussi des progrès en comparaison de cette période. »

İlber Ortaylı a conclu : « La République kémaliste signifie loi, justice, ordre. Il faut bien savoir que la paternité de l’esprit des lois qui fondent la Turquie revient à Atatürk. Malheureusement, suffisamment de personnes n’en sont pas conscientes, c’est pourquoi nous sommes confrontés soit au pessimisme, soit à l’erreur. Si aujourd’hui, nous avons une conscience historique, c’est grâce au Kémalisme. Auparavant, il n’y en avait pas. Regardez la période ottomane tardive, les 16è et 17è siècles n’ont jamais fait l’objet de recherches et d’études comme actuellement. Jamais on ne s’est soucié de nos richesses souterraines, de nos trésors archéologiques, de notre histoire, de notre patrimoine, plus que durant l’ère kémaliste et grâce aux hommes et aux femmes qui ont été éduqués durant cette période. C’est là un point essentiel sur lequel j’aimerais attirer votre attention. La Turquie possède une armada de médecins et d’ingénieurs compétents. Elle a également une armée moderne. Elle possède une classe dirigeante. La Turquie est ce pays dont les citoyens travaillent, fouillent, explorent, partent à l’autre bout de la planète, même dans des coins où nul n’ose s’aventurer comme dans les steppes de Sibérie, ils y partent en quête de travail, d’affaires, de production. Nous sommes devenus un pays dont les citoyens créent le travail. Toute cette entreprise possède une âme et cette âme, nous la devons à un homme, c’est Atatürk ».

Source : page Facebook d’Özcan Türk

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 46