Quelques obligations pour se positionner sur la Turquie tout en évitant le risque devise

Ecrit par Hakan, 2017-10-16 12:04:42


Les tensions diplomatiques entre les États-Unis et la Turquie ont eu des répercussions sur les marchés financiers, entraînant une chute de la Bourse d’Istanbul le 9 octobre dernier, un net repli de la livre turque et créant un mouvement de défiance sur les actifs ayant des liens avec le pays dirigé par Recep Tayyip Erdogan.

Sur le marché des changes, la devise turque a subi les foudres des investisseurs, creusant un peu plus ses pertes face à l’euro depuis le coup d’État manqué de l’été dernier. Depuis le 15 juillet 2016, la livre a perdu environ 26% de sa valeur face à l’euro.

Arçelik

Autre victime, le fabricant d’appareils électroménagers et de téléviseurs d’origine turque Arçelik a connu une séance boursière agitée le lundi 9 octobre, mais l’action a toutefois récupéré ses pertes encaissées depuis lors, dans le sillage du rebond plus large de l’indice Bist-100 de la Bourse d’Istanbul.

Sur le marché obligataire, l’emprunt Arçelik (5% - 3 avril 2023), libellé en dollar, n’a repris qu’une partie des pertes encaissées début octobre. Certains investisseurs pourraient dès lors être tentés de se positionner sur cet émetteur pour profiter de la baisse récente des prix, sans prendre de risque sur la devise turque (même s’il subsiste un risque de change puisque cette souche obligataire est libellée en dollar).

Il y a moyen actuellement d’acheter cette obligation à 102,50% du nominal, correspondant à un rendement de 4,47%. Notée « BB+ » chez S&P, elle se négocie par coupures de 200.000 dollars en nominal. Précisons que le coupon est versé sur base semestrielle (avril et octobre), ce qui limite pour l’instant les intérêts courus à débourser.

Yapi Ve Kredi Bankasi , Turkiye is Bankasi , Republic of Turkey.

Le fabricant d’électroménagers n’est pas le seul émetteur d’origine turque à être présent sur le marché de la dette en dollar. On y trouve aussi le groupe bancaire Yapi Ve Kredi Bankasi avec cet emprunt d’une taille de 600 millions, à échéance 24 février 2022 et offrant un coupon de 5,75%. Ce dernier est versé deux fois par an, en février et en août. Libellée par coupures de 200.000 dollars en nominal, cette obligation peut être achetée à 102,43%, soit un rendement de 5,12%. Elle ne bénéficie d’aucun rating.

La Banque turque Turkiye is Bankasi a placé quant à elle un emprunt d’une durée résiduelle de 5 ans rémunéré par un coupon de 5,5%. Il y a moyen de l’acheter à 101,9%, ce qui équivaut à un rendement de 5,03%. Tout comme pour Yapi Ve Kredi Bankasi, il faut compter avec une coupure de 200.000 dollars en nominal et l’absence de rating. Précisons que Turkiye is Bankasi est noté « BB » (perspective négative) en tant qu’émetteur en devises étrangères. Quant au coupon semestriel, la date pour le prochain versement est fixée au 21 octobre, dans quelques jours donc. En passant par les services de la Société de Bourse Goldwasser Exchange, il est par ailleurs possible d’acheter cette obligation ex-coupon.

Enfin, pour les investisseurs qui souhaiteraient se positionner sur un émetteur turc sans prendre de risque ni sur la devise turque, ni sur le dollar, peuvent – c’est un exemple bien sûr – se rabattre sur l’obligation émise par la République de Turquie (Republic of Turkey) à maturité 14 juin 2025 et au coupon de 3,25%. Elle se négocie non loin du pair, à 100,45%, ce qui porte le rendement à 3,18% par coupures de 100.000 euros. Aucun rating n’est associé à cet emprunt, mais Ankara est un émetteur relevant de la catégorie « High yield », notamment chez S&P qui lui attribue un « BB » (perspective négative).

Pour plus d’info : Oblis.be

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |