REVUE DE PRESSE DU 6 SEPTEMBRE 2017

Ecrit par Dilek, Hakan, Pakize, 2017-09-06 14:54:09


LE SITE D’ACTUALITÉ TURQUIE NEWS VOUS PROPOSE POUR CETTE RENTRÉE TOUS LES MERCREDIS UNE REVUE DE PRESSE SUR L’ACTUALITÉ DE LA TURQUIE ET DES CITOYENS TURCS A TRAVERS LES MÉDIAS FRANCOPHONES.

L’équipe tient à souligner que les informations émises dans cette revue de presse ne reflètent pas nécessairement son opinion, nous nous adressons à un public qui souhaite connaître les sujets traités par les médias francophones relatifs à la Turquie.

REVUE DE PRESSE DU 6 SEPTEMBRE 2017

Par Dilek.

Cette semaine, toute la presse se penche sur les relations tendues entre Ankara et Berlin qui dure depuis plusieurs mois. L’Allemagne reproche à la Turquie d’arrêter des ressortissants allemands pour des raisons infondées.
Dernièrement 2 citoyens allemands ont été arrêtés par les autorités turques. 55 personnes au total sont donc retenues en Turquie, dont 12 pour raisons politiques et quatre d’entre eux auraient la double nationalité selon l’hebdomadaire LE POINT, comme le cas de Deniz Yucel, correspondant du journal allemand Die Welt arrêté en février dernier . Il rapporte les déclarations de Steffen Stebert, porte parole de la chancelière Angela Merkel « Nous attendons de la Turquie la libération de tous les ressortissants allemands détenus pour des motifs injustifiés ».
Le magazine d’information rappelle que L’Allemagne dénonce l’ampleur des purges depuis le putsch raté en Turquie en juillet 2016 et de son côté Ankara ne digère pas la qualification de génocide des massacres d’Arméniens de 1915 sous l’empire ottoman.

Dans le journal LA LIBRE BELGIQUE Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu rétorque "Quand nous arrêtons (un putschiste), l’Allemagne commence par s’indigner. Mais qu’est-ce que ça peut vous faire ? C’est aussi un citoyen turc". L’Allemagne, qui compte 3 millions de personnes originaires de Turquie, dénonce l’ingérence d’Ankara dans les futures élections suite aux propos du président turc Recep Tayyip Erdogan appelant les binationaux à ne voter ni pour le parti chrétien-démocrate (CDU) d’Angela Merkel, ni pour le Parti social-démocrate (SPD), ni pour les Verts, lors des législatives de septembre, qualifiant ces partis d’"ennemis de la Turquie". Cem Özdemir, dirigeant du parti des Verts et lui-même d’origine turque, a déclaré au journal Bild qu’il ne pouvait plus dire à personne qu’il serait en sécurité en Turquie. « (Le président Recep Tayyip) Erdogan n’est pas un président, c’est un preneur d’otages », dit-il au journal SUD OUEST.

RFI nous informe que selon le magazine Der Spiegel de ce samedi 2 septembre Ankara a transmis au printemps une liste de 80 noms à Berlin demandant le gel des avoirs des soutiens du prédicateur Gülen, responsable pour la Turquie de la tentative de putsch de juillet 2016. Berlin a rejeté cette demande et cela ne fait que dégrader les relations germano turques. D’ailleurs, Le MONDE révèle que Bylock, une application mobile de messagerie cryptée, serait, selon les autorités turques, un outil de communication utilisé par les partisans de Fetullah Gulen accusé d’être l’instigateur du putsch du 15 juillet 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan. Les personnes ayant eu recours à cette application ont été accusées d’être des putschistes. Ce qui est dénoncé autant par les défenseurs des droits de l’homme que par les experts légaux et en cybersécurité.

Sur EUROPE 1, le journaliste Vincent Hervouet aborde un sujet particulier : celui des Turcs installés à l’étranger mais rattrapés par les la police turque, comme Dogan Akanli arrêté en Espagne alors qu’il y passait des vacances. Ce dernier a la double nationalité (allemande et turque), les autorités turques lui reprochent d’avoir écrit un livre sur le génocide arménien et le droit des kurdes. Ankara souhaiterait le juger pour terrorisme et trahison. Le journaliste soulève également le cas de Hamza Yalcin Turco, journaliste Turco- suédois, arrêté lui aussi en Espagne, il risque 22 ans prison ; il aurait insulté le président. Actuellement 133 journalistes se trouvent dans les prisons turques dont le français Lou Bureau dont Emmanuel Macron exige la libération.

Ces accumulations de faits ne font que dégrader les relations déjà très tendues entre l’Europe et la Turquie et en particulier entre le couple germano turc et remettent en cause l’adhésion de la Turquie dans l’Union Européenne où les négociations sont gelées.
C’est pourquoi, après avoir essuyé de multiples échecs, Ankara se tourne vers l’Est pour de nouveaux partenaires nous apprend LIBERATION , « Du côté turc, comme du côté européen, on sait que le projet est mort depuis plusieurs années, mais personne ne veut formellement prendre la responsabilité de le dire. Parce que personne ne peut dire ce qu’il adviendra ensuite  », estime le politologue turc Soli Özel.

Le président Recep Tayyip Erdogan porte son regard vers l’Est et l’Organisation de coopération de Shanghai : une union régionale (politique, économique et sécuritaire) menée par la Russie et la Chine. "Des discussions sur une éventuelle d’adhésion sont évoquées dans la presse mais jamais suivies d’effets" souligne le journal. Les hostilités quant à l’adhésion viennent d’Angela Merkel. Le site d’information suisse Le TEMPS, transmet ses déclarations « Il est clair que la Turquie ne doit pas devenir un membre de l’Union européenne ». Elle a ajouté vouloir « discuter avec (ses) collègues » de l’Union européenne « pour voir si nous pouvons parvenir à une position commune sur ce point et si nous pouvons mettre fin aux négociations d’adhésion ».

Sur FRANCE INTER, Bernard Guetta, bien qu’il dénonce la dérive autoritaire du président Erdogan, la révocation des fonctionnaires, l’arrestation de journalistes, ne soutient pas la déclaration d’Angela Merkel sur l’adhésion de la Turquie dans l’U.E « Mme Merkel a tort d’injurier l’avenir en la refusant à jamais ». Le journaliste décrit la mosaïque que constitue la Turquie et conclut « L’Europe a autant besoin de la Turquie que la Turquie a besoin d’elle et, plutôt que de lancer des « jamais ! », il faut préparer l’avenir, non pas l’entrée de la Turquie en Europe mais celle de l’Europe en Turquie ».

Enfin, dans le journal suisse LE COURRIER, on traite des tensions entre Turquie entre la population locale et les réfugiés syriens. La Turquie est le premier pays à accueillir des réfugiés syriens, plus de 3 millions. Le journal suisse nous informe que des actes de violences ont augmenté entre les autochtones et les réfugiés, les ONG sur le terrain demandent aux autorités turques de réagir rapidement pour ne pas aggraver les tensions déjà très fortes et le racisme vis-à-vis des syriens. Ils sont qualifiés de « troupes de vagabonds », « voleurs », « ignobles », « arrogants » par les médias bien que des ONG font des campagnes pour sensibiliser la population locale sur le sort des réfugiés et "créer une certaine empathie chez les Turcs".

Le journal rapporte qu’à côté de l’instrumentalisation et la xénophobie, des réfugiés sont exploités dans les villes agricoles où ils travaillent "Un Syrien travaillant dans l’agriculture gagne environ 400 livres (110 francs suisses) par mois alors que le salaire mensuel minimum est de 1200 livres (330 francs suisses) en Turquie".
D’autres sans emploi se retrouvent dans le trafic de stupéfiants, ou la prostitution.

Par contre certains réfugiés arrivant avec un capital ont acheté une maison et ont créé des PME . Selon le quotidien économique Dünya, plus de 10 000 entreprises ont été créées ces cinq dernières années par des réfugiés syriens.
C’est pourquoi les ONG demandent "des politiques publiques, des mesures d’intégration afin d’éviter une explosion sociale dans le pays" conclut le journal.

LE POINT s’intéresse aux réfugiés syriens en Turquie qui font un aller-retour dans le pays toujours en guerre pour célébrer la fête du sacrifice auprès de leur famille restée en Syrie. Plus de 40000 réfugiés syriens vivant en Turquie sont retournés dans ces régions à l’occasion de l’Aïd. Bien qu’il y ait une accalmie dans les zones frontalières, la guerre a paralysé le pays informe l’hebdo. Malgré la fermeture de la frontière, la Turquie autorise exceptionnellement les civils à la traverser pour les grandes fêtes religieuses. Bien que des réfugiés rêvent de retourner définitivement en Syrie rapporte le journal, la situation économique et sociale désastreuse post guerre dans certaines zones ne permet pas le retour.

Liens :

- http://www.lepoint.fr/monde/turquie-2-allemands-arretes-pour-des-raisons-politiques-01-09-2017-2153833_24.php
- http://www.europe1.fr/emissions/vincent-hervouet-vous-parle-international/quand-la-turquie-fait-arreter-ses-ressortissants-a-letranger-3424559
- http://www.lalibre.be/actu/international/allemands-arretes-en-turquie-qu-est-ce-que-ca-peut-vous-faire-lance-ankara-a-berlin-59aadc5fcd70d65d25beb782
- http://www.rfi.fr/europe/20170902-berlin-refuse-geler-avoirs-soutiens-predicateur-guelen
- http://www.rfi.fr/europe/20170901-deux-nouvelles-arrestations-relations-allemagne-turquie-merkel-erdogan
- http://www.ouest-france.fr/monde/turquie/deux-ressortissants-allemands-arretes-en-turquie-5217297
- http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/08/30/bylock-la-messagerie-cryptee-au-c-ur-de-la-traque-des-opposants-en-turquie_5178459_3218.html
- http://www.liberation.fr/planete/2017/08/28/la-turquie-dans-un-entre-deux-diplomatique_1592545
- http://www.rtl.fr/actu/international/ue-angela-merkel-fermement-opposee-a-l-adhesion-de-la-turquie-7789950235
- http://www.lepoint.fr/monde/refugies-en-turquie-ils-rentrent-brievement-en-syrie-pour-feter-l-aid-03-09-2017-2154270_24.php
- http://www.france24.com/fr/20170903-union-europeenne-merkel-veut-stopper-negociations-adhesion-turquie
- https://www.letemps.ch/monde/2017/09/04/angela-merkel-veut-stopper-negociations-dadhesion-turquie
- http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/pour-angela-merkel-la-turquie-n-adherera-jamais-a-l-union-europeenne_1940101.html
- https://www.lecourrier.ch/152260/la_turquie_au_defi_de_l_integration
- https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-05-septembre-2017

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |