[Bibliothèque] Le Monde d’Hannah

Ecrit par Sophie C., 2012-06-11 02:00:00


A l’automne 1939, deux petites filles se lient d’amitié au cœur du quartier Léon Blum, dans le 11eme arrondissement de Paris. Insouciantes, elles ignorent alors que la guerre va les séparer. Dans Le monde d’Hannah, Ariane Bois parvient à retranscrire une époque mais peine à nous faire entrer dans le roman.

Malgré sa précision historique, on regrette que « Le monde d’Hannah » ne soit pas plus approfondi. Visuel : Robert Laffont
À 9 ans, Hannah vit avec ses parents, des commerçants juifs de la rue Popincourt aux racines turques et polonaises. De nature timide et sérieuse, elle changent peu à peu au contact de Suzon, une petite rousse au caractère affirmé.

Les jeux d’enfants et la complicité vont bientôt être troublés par la marche de l’Histoire. Le père d’Hannah décide de se porter volontaire pour défendre la France face à l’offensive allemande. À son retour, quelques mois plus tard, il se lit dans ses yeux un vide qu’on ne lui connaissait pas… À l’école et ailleurs, Hannah subit la montée de l’antisémitisme. L’idée de l’exil se fraie petit à petit un chemin dans l’esprit de la famille…

Une époque maîtrisée
S’il faut reconnaître une qualité au Monde d’Hannah, c’est sa précision historique. Auteure d’une thèse d’histoire sur la résistance juive en France, Ariane Bois maîtrise à l’évidence son sujet. On sent derrière sa plume la connaissance des événements mais aussi de témoignages, de ces détails qui donnent au vécu des protagonistes ce que les faits bruts ne disent pas.

Malgré tout, le roman laisse une impression d’inachevé. Il ressemble davantage à une succession de moments qu’à une intrigue en tant que telle. Ariane Bois se contente souvent de descriptions rapides, laissant les personnages dans un flou qui ne favorise pas l’attachement du lecteur.

Ce défaut est en partie compensé par les péripéties d’Hannah et par la captivante toile de fond offerte par l’époque dans laquelle elles prennent place. Mais là encore, on aurait aimé que les différents épisodes qui composent Le monde d’Hannah soient plus développés, qu’ils ne paraissent pas être les chapitres d’un manuel d’histoire de terminale, passant d’une décennie à une autre aussi simplement qu’on efface un tableau noir d’un coup de chiffon. Dommage.

Frédéric Rieunier

Le monde d’Hannah, d’Ariane Bois
Robert Laffont, 283 p., 19 €

Sources : le 75

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |