Un pilote grec se tue en mer Egée

Ecrit par Hakan Akgün, 2018-04-14 21:33:42


Un pilote de chasse grec a trouvé la mort ce jeudi dans le crash de son appareil en mer Egée. Le ministre de la Défense grec Panos Kammenos, allié souverainiste du Premier ministre de gauche Alexis Tsipras, a annoncé ce décès dans un tweet, en faisant part du « deuil » du pays pour un pilote tombé « au nom de la défense de la souveraineté et de l’intégrité territoriale grecques  ».

D’après la télévision publique grecque ERT, l’appareil, un Mirage 2000-5, faisait partie d’une patrouille de deux avions et est tombé en mer, près de l’île de Skyros. Sa mission était « terminée », a précisé une source de l’état-major.
« Nous ne savons pas encore si auparavant il y a eu réellement un engagement avec la chasse turque », a-t-elle ajouté.

Ces derniers mois, le rythme des patrouilles de l’aviation grecque s’est intensifié, la Grèce accusant son allié au sein de l’Otan de multiplier les violations de son espace aérien et maritime en mer Egée. Dans cette zone, le dernier incident en date remonte à la nuit de lundi à mardi, quand des soldats grecs ont effectué des tirs de sommation pour éloigner un hélicoptère turc qui survolait lumières éteintes l’îlot de Ro, à la frontière entre les deux pays en mer Égée.

Un climat tendu depuis le coup d’Etat manqué

Le climat s’est nettement tendu entre les deux pays après le refus par la justice grecque d’extrader huit militaires turcs ayant fui en Grèce après le coup d’État manqué en juillet 2016. Athènes vient aussi de hausser le ton contre le maintien en détention en Turquie, depuis un mois, de deux soldats grecs entrés selon la Grèce par erreur en territoire turc lors d’une patrouille frontalière.

La Grèce et la Turquie avaient frôlé en 1996 une confrontation militaire autour de l’îlot d’Imia (Kardak en turc), dont elles se disputent la souveraineté dans le sud-est de la mer Égée. Cet accès de tension avait débouché sur l’engagement d’un processus de normalisation des relations bilatérales, dont Athènes affirme vouloir la poursuite malgré les accrocs récents.

Source : avec Le Parisien

Armée / Militaire Crash d’avion diplomatie Grèce Turquie
L’Autriche pourrait expulser 18 500 turcs
La Grèce hausse le ton contre la Turquie pour exiger la libération de deux de ses soldats
La Turquie dément avoir offert de l’argent en échange de Gülen
Ankara serait intéressé pour les chasseurs russes de 5e génération
Juncker : "La Turquie s’éloigne à pas de géant de l’Europe"
Les États-Unis privent la Turquie de leurs F-35
Accord américano-turc sur la région syrienne de Manbij
Trente-cinq terroristes du PKK tués par l’aviation turcs dans le nord de l’Irak
Système de défense antimissile européen en Turquie : transfert de technologie et nouveaux marchés
Macron souhaite que le dialogue avec la Turquie « soit encore renforcé »
Soldats grecs arrêtés en Turquie : le grand marchandage
Grèce : un tribunal condamne un Turc pour entrée illégale
Arrêt des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE : une "erreur stratégique" selon la Grèce
Erdogan en Grèce, première visite d’un président turc en 65 ans
Un pilote grec se tue en mer Egée
Comment une déclaration scandaleuse du représentant de l’organisation terroriste YPG est passée pour de l’information
Elections en Turquie : les urnes seront très surveillée
La Turquie ne prendra aucune mesure contre la Russie malgré l’expulsion de diplomates russes par plusieurs autres (...)
Ligue des champions : les joueurs de Leipzig intimidés par l’ambiance du stade de Besiktas
Trois morts dans le sud de la Turquie dans une fusillade
Crash d’un avion privé turc en Iran : aucun survivant
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 20