Coopération commerciale : Dakar et Ankara veulent amplifier leurs échanges

Ecrit par Engin, 2018-01-20 13:40:14


Coopération commerciale : Dakar et Ankara veulent amplifier leurs échanges

Avec Le soleil

Coopération commerciale : Dakar et Ankara veulent amplifier leurs échanges
Le ministre du Commerce veut une amplification des échanges commerciaux entre le Sénégal et la Turquie. Alioune Sarr qui a reçu, hier, au siège de son ministère, le ministre turc chargé du Développement économique, invite les secteurs privés des deux pays à saisir les opportunités offertes par les deux chefs d’Etat.

Le ministre turc chargé du Développement économique Lüfti Elvan est en visite au Sénégal depuis le 17 janvier. Hier, il a eu une séance de travail avec son homologue sénégalais en charge du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des Pme Alioune Sarr. Les discussions entre les deux ministres ont porté sur l’amplification des échanges commerciaux entre le Sénégal et la Turquie et l’identification de secteurs porteurs sur lesquels les hommes d’affaires des deux pays peuvent travailler ensemble.
La Turquie est aujourd’hui un « géant économique ». Au troisième trimestre de l’année 2017, elle a atteint une croissance à deux chiffres. Ce qui la place comme l’une des économies les plus performantes dans le monde.

Le Sénégal entretient une coopération solide avec ce pays. Le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et le Sénégal est de l’ordre de 250 millions de dollars, soit plus de 150 milliards de FCfa. Un qui peut être dépassé, a déclaré Alioune Sarr. Pour ce faire, le Sénégal doit surtout travailler à résorber le déséquilibre qui existe dans les échanges entre les deux pays. La Turquie qui est le 9ème fournisseur du Sénégal, est son 45ème client. Ce qui fait que la balance commerciale se penche du côté turc malgré une hausse de 118 % des exportations du Sénégal en destination de ce pays entre 2014 et 2015.

La visite du ministre turc chargé du Développement économique, accompagné d’une forte délégation d’hommes d’affaires, est une opportunité pour nouer des partenariats dans un contexte marqué par la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse). Et les entreprises turques ont en charge la construction de plusieurs projets nationaux : Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad), le marché d’intérêt national, la gare des gros-porteurs, le stade omnisport de Diamniadio… Alioune Sarr invite ces entrepreneurs turcs à surtout nouer des partenariats avec le privé sénégalais pour aller à la conquête de la Cedeao et du marché international. Les deux secteurs privés, conseille le ministre sénégalais, doivent construire ensemble des unités économiques et commerciales leur permettant de bénéficier du potentiel offert par l’intégration sous-régionale.

Lüfti Elvan a réaffirmé la détermination du gouvernement turc à accompagner son secteur privé à nouer des partenariats avec celui du Sénégal pour augmenter les échanges économiques entre les deux pays. D’après M. Elvan, le Sénégal peut devenir un hub sanitaire en Afrique de l’Ouest. La Turquie qui a une riche expérience en matière de santé, dit-il, est prête à partager son savoir-faire dans ce domaine avec le Sénégal. Dans le secteur de l’énergie, le ministre turc rappelle que des compagnies turques sont prêtes à accompagner le Sénégal dans son effort de développement du mix énergétique grâce aux énergies renouvelables. Ces entreprises turques veulent aussi apporter leur expertise dans la construction des logements sociaux. Selon Lüfti ELvan, la Turquie construit, chaque année, près de 500 000 logements sociaux.

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 45