Trump a affirmé que son pays ne livrera désormais plus d’armes au YPG

Ecrit par Engin, 2017-11-25 15:37:42


Trump a affirmé que son pays ne livrera désormais plus d’armes au YPG

Avec TRT

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a précisé que les armes livrées par les Etats-Unis au YPG, branche syrienne de l’organisation terroriste séparatiste PKK, était l’un des sujets traités lors de l’entretien téléphonique entre le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan et le président des Etats-Unis Donald Trump.

Le président des Etats-Unis Donald Trump a fait savoir que désormais son pays ne livrera plus d’armes au YPG.

« M. Trump a donné une instruction très claire en vue de l’arrêt de la livraison d’armes au YPG. Il a affirmé qu’il fallait arrêter cette absurdité bien avant » a fait savoir Cavusoglu.

Le chef de la diplomatie turque a animé un point de presse conjoint avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale de la République démocratique du Congo (RDC), Leonard She Okitundu, au terme d’une réunion tenue vendredi à Ankara.

Cavusoglu a commenté l’entretien téléphonique tenu le même jour entre le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et Donald Trump.

Il a affirmé que la Turquie était contre la participation du YPG au Congrès national de Dialogue prévu pour la Syrie. Il a indiqué que cela avait été transmis à Trump.

« L’un des sujets qui affectent nos relations avec les Etats-Unis, est l’organisation terroriste guléniste FETO. La livraison d’armes des Etats-Unis au YPG, en est un autre. Nous avons vu dernièrement que des blindés avaient été livrés. Notre président de la République M. Erdogan a une nouvelle fois fait part de son dérangement à M. Trump. Et M. Trump a donné une instruction très claire en vue de l’arrêt de la livraison d’armes au YPG, affirmant qu’il fallait en réalité arrêter cette absurdité bien avant », a assuré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

« Nous avons vu de nos propres yeux les dégâts commis contre le bâtiment de la Grande Assemblée Nationale de Turquie (TBMM), lors de la tentative de coup d’Etat le 15 juillet 2016. Nous avons condamné cette tentative de coup d’Etat. Nous sommes en toute solidarité avec la Turquie. Nous espérons que ce genre d’incident ne se reproduira plus » a déclaré de son côté le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale de la République démocratique du Congo (RDC), Leonard She Okitundu.

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 22