Jugement de Ratko Mladic, le "boucher des Balkans" : verdict mercredi

Ecrit par Engin, 2017-11-20 16:56:10


Jugement de Ratko Mladic, le "boucher des Balkans" : verdict mercredi

Alité dans sa cellule, l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, accusé de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre attend son jugement, qui sera prononcé mercredi.

C’est dans une cellule de 15m2 que l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, accusé de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre, notamment à Srebrenica, attend son jugement. Le verdict sera énoncé mercredi par la justice internationale.

Aujourd’hui âgé de 74 ans, Ratko Mladic est incarcéré au pied des dunes néerlandaises, à deux pas de la mer du Nord. Depuis 2011, il arpente les couloirs du centre de détention du tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), à La Haye.

Dernier instigateur du conflit en ex-Yougoslavie à être jugé en première instance, le général Mladic est accusé d’avoir procédé au "nettoyage ethnique" d’une partie de la Bosnie en vue de créer un Etat serbe ethniquement pur.

L’accusation a requis la perpétuité, la défense son acquittement. L’ex-chef militaire, surnommé le "boucher des Balkans", n’a jamais concédé une once de culpabilité, même s’il s’est dit "désolé pour chaque innocent tué dans tous les camps, dans toutes les communautés ethniques de l’ex-Yougoslavie".

Poursuivi pour des crimes commis lors de la guerre de Bosnie entre 1992 et 1995, Mladic joue parfois aux échecs en prison avec Radovan Karadzic, son alter ego politique qui attend son procès en appel après une condamnation à 40 ans de prison.

Comme les autres cellules, réparties sur plusieurs étages, celles de Ratko Mladic, de Radovan Karadzic, ou de Jadranko Prlic, ex-dirigeant des Croates de Bosnie, sont ouvertes tôt le matin. Libres de circuler sur leur étage, ils peuvent participer à des activités communes (cours d’anglais, services religieux), et choisir l’heure de la promenade, avant d’être remis en cellule pour la nuit.

Ratko Mladic souffre d’une "paralysie partielle du côté droit de son corps, due à plusieurs attaques", selon l’un de ses avocats, Dragan Ivetic. Le "boucher des Balkans" a connu plusieurs accidents vasculaires cérébraux transitoires qui ont entraîné une détérioration de son système nerveux, selon des experts russes cités par la défense.

"Il passe le plus clair de son temps au lit" et refuse parfois des visites de ses avocats et de sa famille, a précisé M. Ivetic.

Loin de son assurance passée, Ratko Mladic est surtout apparu âgé, les traits tirés et les cheveux blancs en salle d’audience.

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 20