Le sarcophage antique saisi aux Ports Francs de Genève rentre au bercail

Ecrit par Hakan, 2017-09-06 10:57:20


La pièce archéologique, vue par 5000 personnes, a fait l’objet d’un colloque avant d’être rendue à la Turquie.

L’avocat genevois, professeur de droit de l’art et des biens culturels à l’Université de Genève, a orchestré la restitution de la pièce archéologique d’une valeur inestimable à la Turquie. Il est en effet avéré que l’objet d’art a été fabriqué entre 150 et 165 ap. J.-C. dans un atelier de sculpteurs de la région du Dokimeion, puis dérobé dans la nécropole de Perge, avant 1991 ou entre 2000 et 2002. Le sarcophage volé a refait surface à Genève, en 2010, après avoir été restauré à Londres, lors d’un contrôle des douanes aux Ports Francs. Il a été saisi. La procédure a pris six ans pour répondre favorablement à la demande de restitution déposée par la Turquie.

Après avoir été exposé à l’Université depuis la mi-juin, le sarcophage de marbre pesant trois tonnes sera extrait des sous-sols dans le courant de la journée de mercredi par l’entreprise Harsch, qui a déjà procédé à son installation. Il sera entreposé aux Ports Francs jusqu’à son envol pour Antalya.

Marc Waelkens, archéologue scrutant le patrimoine antique turc depuis cinquante ans, et Lorenz Baumer, professeur à l’Université de Genève, ont fait assaut d’érudition pour mettre en relief les caractéristiques stylistiques du sarcophage. Ils sont toutefois tombés sur un os : un objet tenu par Hercule dans sa main gauche résiste pour l’heure à toute explication. Du grain à moudre pour les générations futures.

Source : avec TDG

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |