Le président turc met en garde contre des projets gaziers à Chypre

mardi 11 juillet 2017, par Hakan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde lundi les compagnies internationales contre d’éventuels projets gaziers à Chypre, après l’échec du dernier round de négociations sur la réunification de l’île.

Dans une allocution au Congrès mondial de pétrole qui s’est ouvert lundi à Istanbul, M. Erdogan a estimé qu’une "grande opportunité a été manquée" avec l’échec des négociations qui s’étaient tenues en Suisse la semaine dernière pour réunifier les parties grecque et turque de Chypre, divisée depuis 1974.

En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre, dans le champ Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz. Son exploitation n’a toutefois pas encore commencé. Chypre espère devenir à terme un acteur énergétique majeur en Méditerranée orientale et construire un terminal à terre pour exporter du gaz vers l’Europe et l’Asie à l’horizon 2022. Mais il lui faut pour cela trouver davantage de réserves gazières.

Mais les richesses gazières de l’île sont l’un des principaux sujets de contentieux entre Chypriotes grecs et turcs et M. Erdogan a averti les compagnies internationales contre la mise en oeuvre de projets dans ce domaine faute d’un accord entre les deux parties. "Les compagnies énergétiques qui se mêleraient des mesures irresponsables qui pourraient être prises par les Chypriote grecs agiraient d’une manière incompréhensible", a dit M. Erdogan.

Il a mis en garde les compagnies étrangères contre tout projet qui pourrait susciter de nouvelles tensions à Chypre ou leur coûter "l’amitié de la Turquie", laissant entendre que les liens que ces entreprises entretiennent avec la Turquie pourraient en pâtir.

Source : avec AFP


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |