Vestel investit 150 millions de dollars dans deux usines d’électroménager en Turquie

vendredi 7 juillet 2017, par Hakan

Le fabricant turc d’électronique Vestel construit en Turquie deux nouvelles usines, l’une pour les lave-linges et sèche-linges, l’autre pour les lave-vaisselles. Un effort de 150 millions de dollars qui s’inscrit dans l’objectif d’accroitre ses exportations de 15% d’ici 2019.

Vestel s’agrandit. Sur son site industriel à Manisa, près d’Izmir, le fabricant turc d’électronique grand public et d’électroménager construit deux nouvelles usines dédiées, l’une à la production de lave-linges et sèches linges, l’autre à la fabrication de lave-vaisselles. L’investissement total se monte à 150 millions de dollars.

Renfort de sharp

Aujourd’hui, Vestel dispose à Manisa d’une capacité de production de 2,5 millions de lave-linges et sèche-linges, et de 1,25 million de lave-vaisselles. L’investissement vise à les augmenter respectivement de 1,5 million et 900 000. La mise en service est prévue entre la fin de 2017 et le début de 2018.

Le groupe, qui emploie 16 000 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 3,16 milliards de dollars en 2016, bénéficie à plein du retrait de la production en Europe de nombreux constructeurs au profit d’une stratégie de sous-traitance de la fabrication ou de cession de la marque. C’est ainsi que le japonais Sharp lui a confié en 2014 l’exploitation de sa marque dans l’électroménager sur le Vieux Continent.

Travail avec plus de 100 marques

Vestel dispose de ses propres marques pour la Turquie, le Moyen-Orient et les pays de l’ex-URSS. Mais pour les autres marchés en Europe, il opère essentiellement avec des marques européennes, japonaises ou internationales sous licence. Au total, plus d’une centaine, selon Adil Zafer Aydin, directeur de la qualité de la production de lave-linges et sèche-linges. « A part Miele et Samsung, nous travaillons avec tout le monde, confie-t-il. Y compris avec les coréens Daewoo et LG. »

Le fabricant turc dépend de ses ventes hors de Turquie. En 2016, ses exportations s’élèvent à 2,6 milliards de dollars, soit 82% de son chiffre d’affaires. Grâce au renfort de prestigieuses marques comme Sharp, l’objectif est de booster le chiffre à l’export à 3 milliards de dollars en 2019. Un vrai challenge, selon Alberio Lissoni, directeur marketing Europe de Sharp Home Appliances.

Source : L’Usine Nouvelle


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |