TRANSPORTS ET LOGISTIQUE DE TURQUIE

Ecrit par Pakize, 2017-01-08 23:12:57


La Turquie, l’une des économies émergentes les plus dynamiques, est située à un carrefour majeur du commerce mondial, reliant l’Est et l’Ouest, l’Europe et l’Asie.

Son emplacement stratégique favorise l’accès dans un rayon de quatre heures de vol, aux multiples marchés comptant une population globale de 1,6 milliard de personnes, un PIB cumulé de 27 trillions de dollars US et un volume d’échanges étrangers estimé à plus de 8 trillions de dollars US, soit environ la moitié des échanges mondiaux. Les échanges en Turquie connaissent une hausse substantielle et la région dans son ensemble est de plus en plus présente dans le commerce mondial. En 2015, la Turquie disposait de 1,05 pour cent du volume des échanges mondiaux et sa part dans le commerce mondial devrait être supérieure à 1,5 pour cent d’ici à 2023.

L’économie turque, qui a enregistré un taux de croissance annuel moyen de presque 4,7 pour cent durant les 13 dernières années, offre de nombreuses opportunités pour le secteur de la logistique. En plus d’une forte croissance économique, la Turquie dispose de l’un des plus grands et plus jeunes réservoirs de main d’œuvre d’Europe. Car, plus de 65 pour cent de la population turque a entre 24 et 54 ans, et la force de cette main d’œuvre se reflète dans l’industrie de la logistique. Pour répondre à la demande de l’industrie, les investisseurs peuvent facilement recruter de la main d’œuvre à des coûts compétitifs.

Les investissements publics et privés consentis ces dix dernières années dans les infrastructures ont considérablement amélioré la qualité des services de logistique offerts en Turquie. Par ailleurs, plusieurs nouveaux aéroports ont été construits et les autoroutes se sont multipliées à travers le pays. En outre, le train à grande vitesse en plein essor a commencé à desservir les grandes villes et la capacité des ports nationaux s’est accrue. La Turquie construit également 20 centres ou villages de logistique dont 7 sont déjà achevés, afin de faire baisser les coûts de transport en y diversifiant les modes de transport.

Le gouvernement turc s’est fixé des objectifs impressionnants pour 2023 dans l’optique d’améliorer davantage les infrastructures de logistique. Ces objectifs sont, entre autres :

  • se doter d’un réseau routier total de 70 000 km, dont 36 500 km de route à deux voies et 8 000 km à chaussée unique ;
  • se doter d’un réseau ferroviaire total de 25 000 km, dont 12 000 km à grande vitesse ;
  • augmenter le transport des personnes à 1 milliard de personnes et le transport de marchandises à 125 millions de tonnes ;
  • augmenter le nombre total de passagers voyageant par avion de 487 à 750 ;
  • construire de nouveaux aéroports dans l’optique de porter la capacité annuelle totale à 400 millions de passagers ;
  • augmenter la capacité de manutention de conteneurs de 8,4 millions de TEU à 32 millions de TEU ;
  • augmenter la capacité de transport de la flotte de navires de 29,2 millions de TPL à 50 millions de TPL ;
  • construire trois ports sur mer bordant la Turquie.

Fort de sa situation géographique avantageuse offrant un accès facile à l’Europe de l’Est, à l’Asie centrale, au Moyen-Orient et à l’Afrique septentrionale, la Turquie sert de plate-forme pour le transport régional. La valeur actuelle de l’industrie de la logistique turque est telle qu’elle représente 12 à 13 pour cent du PIB du pays. Par ailleurs, le pays devrait connaître une croissance importante selon les objectifs de PIB pour 2023, et selon les estimations, l’industrie devrait atteindre un volume compris entre 200 et 240 milliards de dollars US d’ici à 2023.

Source : http://www.express-logistique.com
Voir : Transport de marchandises France-Turquie

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |