[Bibliothèque] Les dessous des mémoires de l’ambassadeur Morgenthau

de Heath W. Lowry

Ecrit par Hakan, 2010-06-02 10:24:01


Détails :

Auteur : Lowry Heath W.

Broché : 87 pages

Langue : Français

ISBN-10 : 975-428-022-3

ISBN-13 : 978-975-428-022-7

Acheter le livre, en anglais.


CONTENU

- PRÉFACE

Henry Morgenthau, célèbre promoteur immobilier de New-York, occupa les fonctions d’administrateur du Comité Financier du Parti Démocrate, durant la campagne présidentielle de Woodrow Wilson en 1912. Après l’élection de Wilson, il reçut en récompense le poste d’ambassadeur auprès de l’Empire ottoman, poste qu’il refusa tout d’abord sous le prétexte que c’était la seule fonction diplomatique accessible aux Juifs américains. Une intervention personnelle de Wilson et l’insistance du rabbin Stephen Wise de New-York le convaincurent toutefois de reconsidérer l’offre. A 58 ans Morgenthau arrive dans la capitale ottomane de l’époque, Constantinople, pour prendre possession de son poste le 27 novembre 1913. II y reste vingt-six mois et retourne aux États-Unis en février 19 16. Son livre, Ambassador Morgenthau‘s Story, écrit deux ans plus tard, raconte “l’histoire” de son incursion dans le monde de la diplomatie internationale. suite

- CHAPITRE I : Pourquoi ce livre fut-il écrit ?

Toute analyse des origines de Ambassador Morgenthau‘s Story doit être amorcée par une étude de la lettre adressée le 26 novembre 1917, par l’ambassadeur Morgenthau, à son ami et confident, le Président des États-Unis, Woodrow Wilson. Car, c’est dans cette lettre jusqu’à présent inédite, que Morgenthau exposait son idée d’écrire un livre ainsi que les objectifs qui le poussaient à le faire. Ýl joignit à son exposé un appel à la bénédiction du Président pour ce projet. Etant donné le fait que son unique dessein était de susciter l’appui du public pour l’effort de guerre des Etats-Unis, en entreprenant un travail de propagande anti-germanique et anti-turc qui “remporterait une victoire pour la politique de guerre du gouvernement”, il n’est pas étonnant que Morgenthau ait reçu la bénédiction du Président. Il développa son projet par écrit à Wilson dans les termes suivants : suite

- CHAPITRE II  : Qui est l’auteur ?

Deux collections de documents constituent nos sources pour la compréhension de l’historique du livre. L’une se trouve à la Bibliothèque du Congrès à Washington, D.C : The Papers of Henry Morgenthau (ci-après : LC:PHM)[12]. L’autre collection, faisant partie des documents de Henry Morgenthau Jr. est déposée à la Bibliothèque Présidentielle Franklin Delano Roosevelt à Hyde Park, New York (ci-après : FDR:HMS)[13]. À ces deux collections qui comprennent des dizaines de milliers de documents, doit être ajoutée une large variété d’informations publiées et inédites, parmi laquelle les dossiers du célèbre journaliste, biographe et historien, lauréat du Prix Pulitzer, Burton J. Hendrick.[14] Car non seule-ment l’ambassadeur Morgenthau a eu besoin de l’accord du président Woodrow Wilson pour lancer le projet du livre qul porte son nom, mais encore, il fit appel au talent de Burton J. Hendrick, pour le rédiger. De ce fait, il semblerait que la conception originale du livre soit due à Hendrick, qui l’a suggéré en premier à Morgenthau en avril 1916[15]. C’est à travers un examen de plusieurs milliers de lettres et documents de la collection citée ci-dessus que finalement les origines plus ou moins obscures de la question apparaissent. Pour démêler la trame de l’histoire du livre de l’ambassadeur Morgenthau, nous devons d’abord débattre des diverses sources sur lesquelles ce travail a été basé. suite

- CHAPITRE III : Le but et la portée du livre

Les questions - cles que le reste de cette étude va traiter se résument comme suit : quelle est la contribution de l’imagination journalistique fertile de Burton J. Hendrick à la partie de Ambassador Morgenthau’s Story qui n’est pas tirée directement ni du journal ni des lettres, et combien de tout ceci a été inventé par Morgenthau dans le but d’écrire un livre à sensation accablant les Turcs et les Allemands, et stimulant ainsi l’appui à la guerre parmi les Américains ? Dans le même ordre d’idée, quelle a été la nature de l’apport du Secrétaire d’Etat américain Robert Lansing ? C’est-à-dire, s’estil simplement limité à censurer les révélations potentiellement embarrassantes de la part de Morgenthau, ou a-t-il eu un rôle actif, essayant de noircir la réputation des Turcs et des Allemands en confirmité avec les buts fixés par son Président et ceux de l’auteur ?suite

- CHAPITRE IV : Le cas de Tâlat Bey

Le traître par excellence dans le livre, et la cible la plus importante de la vindicte de Morgenthau, est Talaat Bey [47], le ministre ottoman de l’Intérieur. Un examen du traitement qui lui a été infligé, servira dès lors, à établir la grande divergence inexplicable entre les événements tels qu’ils sont rapportés par Morgenthau d’une part dans son journal et ses lettres durant son séjour à Constantinople (novembre 191 3-janvier 1916) et de l’autre dans son livre en 1918. Les exemples qui suivent - en aucun cas exhaustifs - et présentés dans l’ordre dans lequel ils apparaissent dans le livre, serviront à illustrer ce point :suite

- CHAPITRE V  : L’Opignion d’un contemporain sur Ambassadeur Morgenthau ?

Talaat Bey ne fut pas le seul à être ainsi traité par Morgenthau. Une comparaison similaire des commentaires sur Enver Pasha (et d’autres personnalités Jeunes - Turcs), ainsi que sur l’ambassadeur allemand Wangenheim et de ses propres appréciations de leurs natures citées dans son journal et dans ses lettres à sa famille, ainsi que dans le courrier expédié au Département d’Etat à Washington, D.C., confirme M aussi que la véracité brille par son absence dans Ambassador Morgenthau’s Story. Le mieux qui puisse être dit à la décharge de la manière dont Morgenthau a réécrit l’histoire, est que, entre son départ de Turquie début février 1916, et deux années plus tard, lorsque le livre a été écrit en 1918, il a dû changer de façon radicale ses opinions sur la cause et les conséquences des événements dont il rendait
compte.
suite

- CHAPITRE VI  : Actualité du livre aujourd’hui ?

Si ce livre n’était simplement que les mémoires d’un promoteur immobilier arrivé, devenu par la suite un collecteur de fonds pour campagne électorale, et dont les efforts auraient été récompensé, non pas par le poste de Secrétaire du Trésor, comme il l’avait espéré, mais par la fonction plus modeste d’ambassadeur auprès de l’Empire ottoman, alors nous aurions Pu oublier Henry Morgenthau comme aurait du le faire le monde il y a un demi-siècle. Mais ce n’est pas le cas. En 1990, soixante-douze ans après sa première parution, le livre de l’ambassadeur Morgenthau est toujours disponible en librairie. Au cours de l’année écoulée, il a été cité à plusieurs reprises dans l’hemicycle du Congrès américain par un nombre de sénateurs bien-intentionnés, comme preuve que le gouvernement des Jeunes - Turcs a projeté et entrepris un “génocide” contre la minorité arménienne. suite

- BIBLIOGRAPHIE

I. BIBLIOTHÈQUE FRANKLIN DELANO ROOSEVELT, HYDE PARK, NEW YORK : La Bibliothèque Roosevelt renferme les “Documents de Henry Morgenthau, Jr., fils de l’Ambassadeur Henry Morgenthau. En tant que tels, ils contiennent deux séries (Nos. 8 et 10) ayant un rapport direct avec Morgenthau père : suite

Center for Eurasian Strategic Studies
Institute for Armenian Research

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |