1915 : LOI INÉGALITÉ et ANTI-CITOYENNETÉ : Appel à la mobilisation républicaine !

Ecrit par Pakize, 2016-10-16 17:14:04


Malgré l’invalidation par le Conseil constitutionnel, en février 2012, d’un projet de loi liberticide similaire et malgré la condamnation de la Suisse par la Cour Européenne des Droits de l’Homme sur une pareille loi absurde, la France s’entête à vouloir pénaliser une opinion qui ne lui convient pas, celle des historiens et des citoyens qui contestent, non pas les massacres, mais la qualification de « génocide » pour la tragédie vécue en 1915 par les Ottomans arméniens.

En 2012, plus de 40 mille turcophiles, Franco-Turcs et citoyens de tous horizons s’étaient massivement rassemblés et avaient défilé à Paris pour protester contre le projet de loi de Valérie Boyer qui ambitionnait de pénaliser la liberté d’opinion.

Des parlementaires courageux avaient alors saisi le Conseil constitutionnel qui a tout simplement invalidé le projet de loi de la députée Valérie Boyer car jugé profondément contraire aux valeurs d’équité de la République française et de sa constitution.

Ensuite, les électeurs démocrates et turcophiles ont largement contribué à la défaite de Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles qui ont suivi, le 5 mai 2012.

Il est fort à parier que la même scène se répète pour les élections de 2017 mais cette fois avec la débâcle de François Hollande.

Malheureusement, le président actuel, François Hollande, ami de Franck Mourad Papazian, le Président du parti extrémiste Dachnaktsoutioun pour l’Europe occidentale, a décidé de clore son mandat par une nouvelle atteinte aux fondements de la République française.

Ainsi, une nouvelle loi anti-républicaine et anti-turque a été proposée. Le 1er juillet 2016, l’Assemblée nationale a adopté un amendement gouvernemental communautariste au « Projet de loi relatif à l’égalité et à la citoyenneté ». Le nom « égalité et citoyenneté » relève visiblement du sarcasme et du cynisme des élus français qui trahissent effrontément la République française.

Ce vendredi 14 octobre, les sénateurs ont adopté par 156 voix contre 146 cet amendement même si la rapporteure Françoise Gatel (UDI-UC) s’y est opposée en avançant des difficultés juridiques. Parmi les sénateurs qui ont voté en faveur de ce texte anti-républicain figurent 12 républicains, 104 PS, 17 UDI-UC, les 20 sénateurs Communistes, républicains et citoyens (CRC), 3 RDSE (à majorité PRG) et les 10 écologistes. 110 LR, 20 UDI-UC et 13 RDSE ont voté contre.

Cet amendement qui viole la Constitution française pénalise toute contestation « des génocides reconnus par la France d’un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende ».

Ce texte « vaudra pour tous les crimes contre l’humanité, dont le génocide arménien », a assuré la secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle Ericka Bareigts en faisant fi des conclusions scientifiques des historiens français experts de l’histoire turco-ottomane comme Jean-Paul Roux, Robert Mantran ou Gilles Veinstein.

Le gouvernement français et François Hollande, non seulement importent sur le sol français un litige étranger, mais espèrent contourner la Constitution française avec une acrobatie de vocabulaire.

Ainsi, cet amendement étend la sanction à la contestation de crimes dont « l’ancienneté exclut une reconnaissance par une juridiction comme l’a fait le Parlement français par une loi déclarative votée en 2001 reconnaissant le « génocide arménien de 1915 » ».

Donc, dans ces cas, une sanction interviendra dès lors que « leur contestation est commise dans des conditions incitant à la haine ou à la violence ».

Bref, tout un sophisme lâche qui veut tromper les fondements et les valeurs de la France !

Ce laïus purement électoraliste divise la communauté nationale et privilégie clairement des Français d’origine arménienne sur des Français d’origine turque tout en piétinant le bon sens et les travaux des historiens spécialistes de l’histoire ottomane.

Comme Nicolas Sarkozy l’avait fait en fin de quinquennat en 2012, le président François Hollande a également décidé de trahir les valeurs d’équité citoyenne de la République française en caressant le communautarisme qui gangrène la société française.

Nous appelons tous les citoyens épris de libertés, tous les défenseurs et amoureux de la République française, tous les turcophiles et tous les Franco-Turcs à se mobiliser massivement pour protester contre cette atteinte aux fondements de notre pays, la France.

En 2012, nous avons contribué à renverser Nicolas Sarkozy ; en 2017, nous contribuerons activement à faire perdre François Hollande.

La République française est incomparablement plus précieuse que des élus clientélistes qui ne pensent qu’à leur fauteuil. Défendons la France et protégeons les valeurs de la République qui nous unissent !

L’équipe de Turquie News

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |