Cavusoglu : On ne peut pas choisir les migrants comme on choisit des moutons et des chèvres

Ecrit par Engin, 2016-09-20 20:03:03


Cavusoglu : On ne peut pas choisir les migrants comme on choisit des moutons et des chèvres

Les autorités turques ont vécu une importante déception au sujet de l’extradition du chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), Fethullah Gulen

20.09.2016

Cavusoglu : On ne peut pas choisir les migrants comme on choisit des moutons et des chèvres
Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que les autorités turques avaient vécu une importante déception au sujet de l’extradition du chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), Fethullah Gulen.

Se trouvant à New York à l’occasion des réunions de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le chef de la diplomatie turque a accordé une interview à Christiane Amanpour sur les écrans de CNN International.

“ Même s’il y a des divergences de vue “compréhensibles” entre la Turquie et les Etats-Unis, ces deux pays sont des “alliés” et “partenaires” comme l’a également dit le président américain Obama. Si le peuple turc réagit c’est que les Etats-Unis n’ont pas encore extradé le terroriste en chef de FETO Fethullah Gulen, responsable de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet” a-t-il indiqué.

“Nous attendons que Gulen soit extradé vers la Turquie. Outre Obama, Joe Biden et John Kerry ont également affirmé souhaiter extrader Gulen. A cet égard, ils nous ont demandé des preuves et nous les avons transmises aux autorités américaines. Nous sommes en train de préparer un autre dossier concernant la tentative de coup d’Etat et nous le ferons parvenir aux autorités américaines dans les meilleurs délais. Il s’agit d’une coopération qui doit donner de bons résultats. Le meilleur résultat, c’est que les Etats-Unis extradent Gulen vers la Turquie. A vrai dire, nous vivons une déception à ce sujet” a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la crise migratoire, M. Cavusoglu a aussi fait savoir que l’on ne pouvait pas choisir les migrants comme on choisit des moutons et des chèvres.

“La Turquie n’est pas contre la réinstallation des migrants mais elle s’oppose à la sélection de ces personnes suivant leur capacités et leur niveau intellectuel” a-t-il dit.

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |