Ministre de la Défense:Le PKK ne pourra plus compter sur les traîtres jadis infiltrés dans l’Armée"

Ecrit par Hakan, 2016-08-19 11:23:28


Le ministre turc de la Défense, Fikri Isik, a déclaré que « le PKK ne pourra plus obtenir d’informations venant de l’Armée grâce au nettoyage réalisé depuis le 15 juillet contre les traîtres qui y étaient infiltrés ».

Le ministre Isik était, jeudi, l’invité des Editorialistes de l’Agence Anadolu (AA).

Il a répondu aux questions relatives à la tentative de coup d’Etat du 15 juillet et à la lutte contre le terrorisme, dont FETO et le PKK.

Isik est d’abord revenu sur les décisions importantes prises par le gouvernement la nuit du 15 juillet contre les putschistes de l’organisation terroriste FETO.

"Si notre Premier ministre n’avait pas ordonné le bombardement de la piste d’Akinci, la majorité des putschistes ne seraient plus en Turquie aujourd’hui", a-t-il assuré.

"Dès qu’ils ont compris que le coup d’Etat était manqué, les putschistes ont préparé trois avions CASA [de transport] sur la base d’Akinci pour fuir", a précisé le ministre.

Après avoir loué les mérites du peuple turc, du Président de la République et du gouvernement qui ont fait preuve de courage et de détermination pour faire échouer le coup d’Etat du 15 juillet, le ministre Isık a présenté certaines mesures prises aussi bien contre les éléments de FETO infiltrés dans l’armée et dans les autres institutions de l’Etat, que pour réformer certaines structures de l’Etat.

« 3 725 membres des Forces armées turques, parmi l’armée de Terre, de l’Air, de la Marine, ainsi que la gendarmerie et les garde-côtes, ont été évincés après le coup d’Etat raté du 15 juillet », a-t-il indiqué.

« Actuellement, 9 généraux et 137 amiraux putschistes sont en fuite », a-t-il ajouté.

Fikri Isık a souligné le fait que la restructuration au sein des Forces Armées Turques, comme le rattachement des Commandements (Terre, Air, Marine) au ministère de la Défense, est une réforme nécessaire pour renforcer le système démocratique en Turquie.

Il a expliqué que les écoles militaires qui ont été fermées seront remplacées par l’Université de la Défense Nationale, créée après le 15 juillet dernier.

« Nous n’avons pas encore défini quelle usage nous allons faire de ces écoles, dont certaines occupent une place importante dans la mémoire collective. Le gouvernement travaille sur cette question », a-t-il dit.

« Dès la semaine prochaine, les bataillons militaires présents dans nos grandes villes commenceront à quitter les centres pour se positionner dans les périphéries. Concernant le ministère, nous étudions la piste d’un déménagement à Etimesgut [Ankara] où se trouve des forces blindées. Nous travaillons sur la construction d’un nouveau complexe qui aura la forme d’un croissant de lune et d’une étoile [symboles du drapeau turc] et qui pourrait accueillir les différents commandements et éventuellement l’état-Major de nos Armées », a-t-il annoncé pour la première fois.

Par ailleurs, le ministre de la Défense a annoncé que le gouvernement prévoit de réunir une nouvelle fois le Haut Conseil Militaire consultatif au courant du mois d’août. La date doit être prochainement fixée par la présidence du gouvernement.

Fikri Isik s’est ensuite exprimé sur les dernières attaques de l’organisation terroriste PKK dans le sud-est du pays.

"Le PKK doit savoir que la Turquie est plus forte qu’avant le 15 juillet. La plus grande partie des traîtres présents au sein de l’Armée ont été nettoyés. Le PKK ne pourra donc plus obtenir d’informations", a-t-il affirmé.

"Comme il a déjoué le coup d’Etat du 15 juillet, notre peuple, main dans la main, déjouera la trahison du PKK", a conclu le ministre.

Source : AA

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |