L’ambassadeur américain en Turquie convoqué pour un commentaire sur les Kurdes de Syrie

Ecrit par Hakan Akgün, 2016-02-10 09:32:28


L’ambassadeur des Etats-Unis à Ankara a été convoqué mardi au ministère turc des Affaires étrangères après des déclarations la veille de la diplomatie américaine réaffirmant que le principal parti kurde de Syrie n’était pas "terroriste", ont rapporté les médias.

Les autorités turques, qui considèrent le PYD (la branche syrienne de l’organisation terroriste du PKK) comme un groupe terroriste, lui ont fait part de leur malaise après que le porte-parole du département d’Etat américain John Kirby eut rappelé lundi que le PYD n’était pas aux yeux de Washington un groupe "terroriste", selon le quotidien Hürriyet citant des diplomates turques.

Mardi, l’intéressé, M. Kirby, a confirmé que l’ambassadeur des Etats-Unis en Turquie John "Bass avait rencontré aujourd’hui des hauts responsables officiels turcs". Mais il n’est pas entré dans les détails de "conversations diplomatiques" sur la "complexité de la lutte contre le (groupe) Etat islamique en Syrie".

Interrogé lundi, M. Kirby avait répondu : "comme vous le savez, nous ne considérons pas le PYD comme une organisation terroriste".

"Notre politique n’a pas changé là-dessus. En revanche, nous considérons le PKK comme une organisation terroriste étrangère", a réaffirmé, mardi, le porte-parole de la diplomatie américaine.

Depuis plusieurs mois, le soutien militaire apporté par les Etats-Unis au PYD et à ses milices, les Unités de protection du peuple (YPG), constitue une source de frictions récurrente entre Washington et Ankara.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’en était irrité la semaine dernière devant la presse, en dénonçant la visite rendue récemment aux YPG qui contrôlent la ville syrienne de Kobané par Brett McGurk, l’émissaire du président américain Barack Obama pour la coalition internationale anti-jihadiste.

"Comment peut-on (vous) faire confiance ’ Est-ce que je suis votre partenaire ’ Ou alors ce sont les terroristes de Kobané ’", avait lancé M. Erdogan.

Malgré les critiques, Ankara s’était refusé à prêter main forte aux combattants des YPG, considérés comme la branche syrienne du PKK, qui mène depuis 1984 une rébellion meurtrière sur le sol turc.

"Le PYD est une organisation terroriste. Les YPG sont une organisation terroriste. Le PYD est ce que le PKK est", avait insisté M. Erdogan devant les journalistes.

Officiellement, l’administration américaine salue quasiment quotidiennement la contribution de l’allié turc à la coalition internationale contre l’EI. Dans le privé, des diplomates ne cachent pas les frictions qui affleurent entre Washington et Ankara sur la meilleure manière de combattre les jihadistes.

Source : avec AFP

terrorisme désinformation Kurdes Opinion PKK
L’armée de l’air turque tue 13 terroristes dans le nord de l’Irak
Trois Kurdes condamnés pour avoir attaqué des associations franco-turques
Morlaix. La manifestation en faveur de l’organisations terroristes interdite par le préfet
L’Irak empêchera toute attaque de la Turquie depuis son territoire
HDP a élu ses dirigeants
Marseille : sept Kurdes sympathisants de l’organisation terroriste PKK condamnés pour violences contre des policiers
Erdogan affirme que l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem est une "énorme erreur"
Alek Minassian, l’auteur de l’attaque à la voiture-bélier à Toronto, inculpé de 10 meurtres avec préméditation
Frappe turque contre un hôpital à Afrine : l’état-major dément
Deux morts dans une attaque au couteau à Marseille :
« #Tamam » ou « #Devam » ? La guerre fait rage en Turquie sur Twitter
L’ex-banquière turque veut devenir prof de français
Netanyahu refuse de recevoir des leçons de morale du président turc
Une belle rencontre avec Turgay YILDIZ
Turquie : amende "astronomique" pour un Italien accusé de contrebande de truffes
Fausse Information : Erdogan n’a pas annoncé préparer l’invasion de la Grèce
DE L’ANGELISME OTTOMAN AU REALISME REPUBLICAIN
L’ambassadeur de Turquie en France fait un point sur la situation au micro de RTL
Birmanie : Suu Kyi dénonce la « désinformation » sur la crise des Rohingyas
Campagnes des désinformations menées contre l’opération " Rameau d’Olivier "
Moscou veut impliquer les Kurdes dans le règlement syrien
Un irréductible village chrétien en révolte contre le Kurdistan « dictatorial »
Afrine : l’aviation turque anéantit le portrait du fondateur du PKK
Les Kurdes syriens pas invités à la conférence de paix de Sotchi
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 24