Migrants : Fillon juge l’offre de Merkel à la Turquie "intenable"

Ecrit par Hakan, 2015-10-21 10:37:19


Pour François Fillon, l’offre d’Angela Merkel à la Turquie - un "plan d’action" d’Ankara pour retenir les réfugiés sur son territoire en échange d’un coup de pouce à l’entrée du pays dans l’UE - est "intenable".

Bruxelles a proposé jeudi dernier un "plan d’action" aux termes duquel Ankara s’engagerait à retenir sur son territoire les migrants, notamment syriens, qui veulent rallier l’Europe. Cela en échange d’une "libéralisation du régime des visas" pour les citoyens turcs et d’un coup de pouce à la candidature d’Ankara à une entrée dans l’UE. "Les discussions en la matière sont très prometteuses et continueront", a même assuré Angela Merkel, dimanche après un entretien avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.

La Turquie, qui accueille déjà officiellement 2,2 millions de réfugiés syriens, a fait monter les enchères en qualifiant ce plan de simple "projet" et en jugeant le budget proposé par l’UE "inacceptable". "Nous avons parlé de 3 millions d’euros ’d’argent frais’ mais ce n’est pas une somme définitive. Nos besoins (financiers) pourraient augmenter", a déclaré le Premier ministre turc, islamo-conservateur, Ahmet Davutoglu.

Lundi, le Premier ministre turc avait suscité la controverse en déclarant sur la télévision turque qu’il "ne pouvait pas accepter un accord sur la base : ’Donnez-nous de l’argent et ils restent en Turquie’. Je l’ai dit à Merkel. Personne ne doit attendre de la Turquie qu’elle se transforme en un camp de concentration où resteraient tous les réfugiés.

François Fillon a exprimé mardi son désaccord avec la position d’Angela Merkel : "François Hollande a été inspiré de ne pas prendre la même attitude" qu’Angela Merkel, a déclaré l’ancien Premier ministre sur "RTL". "C’est vrai aussi qu’il n’y a pas aujourd’hui un afflux de réfugiés qui déferle sur la France contrairement à l’idée entretenue ou en tout cas reçue par les Français".

Contrairement à la chancelière allemande, le président français "n’a pas ouvert les bras et il a eu raison de le faire". "Angela Merkel d’ailleurs a modifié sa position. Ceci étant, elle vient de prendre une nouvelle position qui pose problème avec la Turquie : elle a demandé à la Turquie un effort sur les réfugiés, et elle a raison de le faire, mais en échange d’une promesse d’adhésion à l’Union européenne qui est intenable", a développé l’ancien Premier ministre français.

La chancelière allemande avait déjà été critiquée par une partie de la droite française, son alliée au plan européen, pour ses positions successives sur la question des migrants. Bruno Le Maire avait notamment estimé qu’elle avait commis "une double erreur" en ouvrant en grand les portes de l’Allemagne aux réfugiés avant de faire volte-face.

Source : avec AFP

en relation
La Turquie lance une opération terrestre en Syrie contre des terroristes alliés des Etats-Unis
Accident de car mortel en Turquie 11 morts et 46 blessés
Mevlut Cavusoglu publie un communiqué concernant l’opération ‘Rameau d’Olivier’
Coopération commerciale : Dakar et Ankara veulent amplifier leurs échanges
Turquie : L’acheminement de matériel militaire à la frontière syrienne se poursuit
Bpifrance contracte un accord de réassurance avec Türk Eximbank
Les Français font de moins en moins de bébés
Valérie Boyer condamnée pour le harcèlement moral
Dieppe : la salle polyvalente turque sera prête pour le ramadan
Turquie : arrestation d’un couple français soupçonné de liens avec Daesh
Arrêt des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE : une "erreur stratégique" selon la Grèce
La Turquie tire à boulets rouges sur l’Autriche
UE : Merkel veut stopper les négociations d’adhésion avec la Turquie
L’Union européenne est en faveur de la poursuite du dialogue avec la Turquie
un « partenariat » plutôt que l’intégration de la Turquie à l’UE
Tous les bulletins du référendum turc sont valides-Commission
Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux
Moscou réagit à la critique de l’Occident sur la livraison de S-400 à Ankara
« Tu veux cette voiture ? Tue la dictature ! »
Combien l’Europe a-t-elle déjà donné à la Turquie ?
La Turquie est « fatiguée » d’attendre une éventuelle adhésion à l’UE
La Turquie « reste » un pays candidat à l’UE, assure Mogherini
Jean-Claude Juncker : « Je souhaite que la Turquie se rapproche de l’Europe »
UE VA SUPPRIMER PLUS DE 100 MILLIONS D’EUROS DE FONDS POUR LA TURQUIE
Des dirigeants polonais se disent favorables...
Pays-Bas : La double nationalité de députés d’origines turque et marocaine dans le viseur de Geert Wilders
"Combien de migrants sont arrivés sur l’île au bout de huit semaines ?"
Turquie : 4 morts et 20 disparus dans un naufrage
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 45