Davutoglu : « Personne ne peut parler de deux Turquie »

Ecrit par , 2013-06-20 16:00:00


Le ministre des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, s’est exprimé sur les évènements de Taksim et notamment sur les réactions internationales.

Rappelant les évènements qui secouent le Brésil, le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a fait remarquer que « personne ne parle de deux Brésil ». « Personne ne se déclare inquiet de l’avenir du Brésil. Il n’y a pas d’appelle venant d’en-haut et visant le Brésil pour aller dialoguer avec les manifestants », a souligné M. Davutoglu.

Selon le chef de la diplomatie turque, la majorité des députés du Parlement européen ont en tête une image de la Turquie des années 1990, aussi ils considèrent comme « anormaux » les succès de la Turquie opérés ces dix dernières années.

« Ces quinze derniers jours, ils se sentent mieux. Vous savez pourquoi ? Parce qu’ils avaient une certaine conception de la Turquie. Et cette conception ne correspondait pas avec la réalité de notre pays. Les évènements survenus ces dix derniers jours les ont rassurés. Ils pensent qu’ils vont pouvoir continuer à partir sur leur ancienne conception », a déclaré M. Davutoglu.

S’exprimant sur la manifestation de « l’homme à l’arrêt », M. Davutoglu a affirmé que « si cette manifestation se fait pour retrouver le calme de l’âme, alors je peux apprécier cette philosophie » qui se fonde sur le principe du « Wu Wei » du taoïsme. « Arrêter » et « comprendre » sont deux termes qui ont des liens dans plusieurs langues, a fait remarquer M. Davutoglu. « J’espère qu’ils s’arrêteront et qu’ils réfléchiront. Et lorsqu’ils s’arrêteront j’espère qu’ils finiront par comprendre », a-t-il dit.

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |