[Video] Génocide de KHOJALY : exemple de massacres systématiques perpétrés contre les civils Azerbaidjanais

Ecrit par , 2013-03-04 07:15:17


- Ils ont dépecé l’enfant par la tête, le visage, le ventre, ...

journaliste
- ça n’est pas le scénario d’un film d’horreur, 20 ans auparavant c’est l’histoire ’un massacre terrible à KHOJALY,
devant le monde entier.

- Après l’avoir dépecer l’enfant est mort 7 minutes plus tard.

journaliste
- En 1992 lors des massacres de KHOJALY, il s’est passé un évènement horrible, le médecin arménien Zory BALAYAN
a effectuer des expériences sordides sur une fillette Azerbaidjanaise. Il l’a dépecé vivante.

- Avec les cris de l’enfant, sans même lui prescrire antidouleur il lui a retiré la peau.

journaliste
- Est-ce qu’il a un nom ce docteur ?

- Son nom est Zori BALAYAN

journaliste
- Zori BALAYAN a effectué son expérience d’une sauvagerie sans nom méticuleusement, il a prit des notes,
pour calculer combien de temps un être humain pourrait vivre ainsi. À la suite de quoi sans la moindre pitié, il a raconter ses expériences sordides dans son livre.
Cet homme, écrivain du livre qui s’intitule "feu", où il confesse avec fierté ses crimes est activement recherché au niveau rouge
par Interpol.

Il y raconte : " Nos soldats avait crucifiés une fillette de 13 ans au dessus de la fenêtre, et je l’ai dépecée de la tête, de la poitrine, et du ventre. J’ai regardé l’heure et cette fillette est morte 7 minutes plus tard vidée de son sang.
Je ne me sens aucunement coupable de cette expérience sur cette fillette puisque ma conscience se sent soulagée, je me sentais plein de joie d’avoir pu me vengé même si cela n’était pas encore assez. Le soir même nous avons renouveler l’expérience sur trois autres fillettes azerbaidjanaises.

journaliste
- Les expériences sordides de M. Balayan ont étés relayés au monde par M. Allaverdiyev,professeur, médecin en anatomie humaine. Lui aussi avait toute sa famille dans la ville de KHOJALY. Ayant eu écho des évènements il s’est rendu dans la ville d’Aghdam, près de Khojaly.Il a pu voir les blessés, ainsi que les 613 victimes massacrés sauvagement.

- Je suis allé sur le lieu de prière, qui était remplie de cadavres que nous avons transporté jusqu’à la frontière et nous les avons enterrés.

journaliste
- M. Allaverdiyev, de part son métier est habitué à voir des cadavres, mais avec la monstruosité avec laquelle les victimes avaient été tué
même lui était choqué.

- J’étais choqué de ce que je voyais, les têtes avaient été dépecés, leurs cerveaux étaient en morceau,
les yeux avaient été enlevés, les poitrines des femmes avaient été arrachées, les femmes enceintes avaient le ventre ouvert, leurs bébés arrachés,

journaliste
- Allaverdiyev réclame que le criminel BALAYAN soit arrêté. Ce meurtrier d’une cruauté sans nom doit répondre de ses actes devant un tribunal et nous expliquer la raison pour laquelle il a fait preuve d’une telle cruauté envers les femmes et les enfants. S’il voulait cette terre il aurait pu la prendre, mais quel était la faute de ces enfants, ces bébés, pour qu’ils les tuent en les dépeçant vivant, en prenant du plaisir à les voir souffrir.

Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions l�gales |