Tourisme médical : Bon plan pour les patients, lucratif pour la Turquie

jeudi 13 août 2015, par pige

L’héritage historique, la richesse culturelle et la diversité de ses paysages fascinent les touristes dont le nombre ne cesse de croître. Environ 28 millions de touristes visitent la Turquie chaque année pour un secteur générant un bénéfice de plus de 20 milliards de dollars en 2010.

Avec un panel très large d’offres, du low-cost au plus luxueux (jusqu’au sur-mesure pour les plus exigeants), la Turquie s’impose dorénavant aussi dans le tourisme médical [1].

La croissance économique sécurise la qualité des soins

Depuis plus de 10 ans, la croissance économique de la Turquie est parmi les plus fortes au monde. Cela se traduit notamment par d’immenses investissements dans le secteur de la santé.

Des institutions médicales mondialement connues comme, par exemple, l’Université de Harvard ou encore l’Université de Crète, où le LASIK (opération des yeux par laser) a été inventé, ont ouvert des hôpitaux ultramodernes en Turquie, en général à Istanbul.

Opération des yeux, chirurgie esthétique ou soins dentaires, le nombre de patients en quête de soins dits "légers" ne cesse de croitre chaque année.

Un coût de la vie bas permet aux centres de soins d’appliquer des prix très inférieurs à ceux que l’on trouve en Europe de l’Ouest. La qualité médicale est non seulement équivalente mais peut même dépasser celle offerte en France.

Dès lors, devenue un centre régional de santé, avec des prestations haut de gamme et des hôpitaux accrédités au niveau international, la Turquie est envahie par des ressortissants étrangers en quête d’options de traitement accessibles et de qualité.

Le nombre de patients étrangers à destination de la Turquie pour un traitement médical a triplé au cours des 4 dernières années. Dorénavant, tous les ans, la Turquie accueille 300.000 patients en 2013 (contre 74.000 en 2008) dans le cadre d’un important effort du gouvernement turc dans le domaine du tourisme médical. Le pays se place ainsi au rang des dix premières destinations de tourisme médical et Istanbul est la ville d’Europe où le plus d’opérations de la myopie sont pratiquées.

La Turquie met en place une stratégie de tourisme médical à plusieurs volets, en vue d’attirer plus de visiteurs étrangers. En marge des soins médicaux classiques, elle offre notamment des possibilités de traitements alternatifs tels que celux offerts dans les 1 600 sources thermales dont dispose le pays, et qui sont reconnues pour leur effet curatif et revitalisant.

Et pour les patients français, au retour d’un voyage médical, la possibilité d’être remboursé existe. En 2013, la Sécu a reversé 525 millions d’euros à près de 699 000 bénéficiaires. Mais cela ne concerne ni l’esthétique ni les interventions interdites (fécondation en Espagne ou Belgique) ou qui ne sont pas reconnues en France.

Voir également :
- "Tourisme médical en Turquie", RFI


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |