Le patriarche arménien de Constantinople reconnu inapte à l’exercice de ses fonctions

vendredi 12 février 2016, par Hakan

Un rapport médical demandé par la justice turque pourrait ouvrir la voie à une succession du patriarche, atteint depuis 2008 de la maladie d’Alzheimer

L’organisme sanitaire chargé par la justice turque de vérifier les conditions de santé du patriarche arménien de Constantinople Mesrob II a confirmé son état de démence.

Le rapport sanitaire émis par l’hôpital arménien Saint-Sauveur de Yedikule (Istanbul, Turquie) certifie que le patriarche n’est absolument pas en mesure d’exercer sa libre volonté et qu’il n’est besoin d’aucun autre examen médical ou légal pour confirmer ce diagnostic, annonce l’agence Fides. Il déclare nécessaire de nommer un tuteur au patriarche, autorisé à prendre des décisions en son nom.

Le patriarche Mesrob II, âgé de 59 ans, a été élu au siège patriarcal en 1998. Il souffre depuis 2008 d’une forme virulente de la maladie d’Alzheimer qui l’a rendu très rapidement totalement inapte à exercer ses fonctions.

Débat dans la communauté arménienne

Depuis lors, la communauté arménienne apostolique présente en Turquie débat de la possibilité de donner un successeur au patriarche sous respiration et alimentation artificielles.

Depuis 2008, les fonctions de vicaire du patriarche sont assumées par l’évêque Aram Ateshian. Au cours de ces dernières années, des membres influents de la communauté arménienne en Turquie ont recommencé à soutenir l’opportunité d’élire un co-patriarche avec plénitude des fonctions, qui prendrait la tête du Patriarcat.

La proposition doit trouver l’appui des autorités patriarcales avant d’être soumise, sous forme de requête, au ministère de l’intérieur. En effet, les règles en vigueur depuis l’époque ottomane ne permettent d’élire un nouveau patriarche arménien que lorsque le siège est vacant par suite de la mort de son titulaire.

Le Patriarcat arménien de Constantinople est une juridiction autonome de l’Église apostolique arménienne en Turquie. Les fidèles de cette Église seraient au nombre de 55 000, vivant principalement à Istanbul. On estime à 90 000 le nombre de chrétiens vivant en Turquie.

Christophe Chaland (avec Fides)
Source : La Croix


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |