France : Acte turcophobe

Vandalisme contre Radio Made in Turkey (MIT)

mardi 19 août 2014, par TN-pige

Nos confrères de la radio turcophile Made in Turkey (MIT), dont les studios sont basés à Villeurbanne dans le Rhône, ont été victimes de vandalisme, certainement dans la nuit reliant dimanche 17 au lundi 18 août 2014.

En raison des congés d’été, les émissions étant plus espacées, il n’est pas possible de déterminer la date et l’heure exactes de cet acte de vandalisme. De plus, seul l’intérieur des locaux de la radio étant équipé d’une vidéo surveillance, aucun enregistrement n’est disponible sur les vandales qui ont opéré à l’extérieur en déposant un message aussi absurde qu’haineux sur le mur attenant au local de la radio : « 1915, A BAS L’ÉTAT FASCISTE TURC ! ».

Cette agression raciste impose plusieurs commentaires.

1) D’abord, cet acte turcophobe appelle la plus grande vigilance des dirigeants de la radio Made in Turkey mais aussi de tous les bénévoles qui œuvrent modestement pour faire vivre ce média courageux. En effet, radio MIT est le seul média français, avec Turquie-News, à faire entendre publiquement un autre son de cloche dans l’espace francophone sur les sujets sensibles relatifs à la Turquie : la question arménienne, le PKK, Chypre,…

L’émission nommée « Politika » notamment, animée par Özcan Bey, réalise des interviews en direct de parlementaires français (Yves Jégo, Hervé de Charrette, Jack Lang, Christophe Bouillon, Philippe Madrelle, Thierry Mariani,..), de journalistes (Marc Semo, Dorothée Schmid,…) et d’historiens (Norman Stone, Maxime Gauin,…). Pour la première fois en France, cette radio a diffusé un échange franc et respectueux sur 1915 entre un Arménien, Fabrice KEYAHAN et un Turc, l’animateur.

Visiblement, les extrémistes arméniens ne supportent ni le débat pacifique, ni la liberté de la presse. Ils préfèrent intimidations, menaces et insultes.

Il est impérieux pour la France que cette radio française qui œuvre pacifiquement pour un meilleur dialogue entre Turcs et Arméniens de France soit protégée, ne serait-ce pour la liberté de presse, à défaut d’être pour les valeurs de la République française. Il est inadmissible que la sécurité de ses dirigeants et de ses animateurs puisse être prise en otage par des extrémistes lâches et haineux.

2) L’inscription laissée par les vandales est particulièrement inepte car Radio MIT n’a aucun lien avec un quelconque gouvernement. Les vandales démontrent ainsi, parallèlement à leur lâcheté, leur ignorance, à moins que leur but ne soit la calomnie ou la manipulation.

3) La haine des extrémistes arméniens n’aura pas attendu 2015 pour se déverser. Cette acrimonie atavique laisse craindre le pire pour les mois avenirs et surtout pour l’an prochain, le centenaire de la tragédie arménienne. Espérons que les autorités françaises ne resteront pas indifférentes face à ces attaques turcophobes. Malheureusement, le président François Hollande participe à la commémoration arménienne du 24 avril et prend publiquement position pour les extrémistes arméniens dont le fielleux Mourad Papazian est son conseiller. Ce comportement partial du président français est d’autant plus incompréhensible que les plus grands experts français de l’histoire turco-ottomane (Gilles Veinstein, Robert Mantran, Jean-Paul Roux,…) sont opposés à la qualification de « génocide » pour le drame arménien de 1915. En outre, pour plaire à l’électorat arménien, François Hollande cherche à contourner la décision du Conseil constitutionnel qui a invalidé le projet de loi antirépublicain de la députée Valérie Boyer, en février 2012 ! Un nouveau texte de loi de censure et pénalisation anti-turc serait dans les tuyaux pour 2015 conformément aux engagements du président français à l’égard des organisations nationalistes arméniennes de France qui font prévaloir un différend lié à leurs origines sur leur loyauté envers la République française et ses intérêts.

Il est évident que les Franco-Turcs, les turcophiles, les amis de la Turquie et tous les citoyens protecteurs de la République se mobiliseraient massivement si un tel projet de censure et de pénalisation venait à voir le jour, comme ils l’ont fait à l’époque de la présidence de Nicolas Sarkozy.

4) Il est fort à parier que la radio Made in Turkey ne puisse compter sur le soutien du maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret. En effet, on se souvient qu’aux élections municipales de 2008, l’édile pro-arménien de Villeurbanne avait écarté de sa liste commune, madame Sirma Oran-Martz, candidate des Verts, en raison de ses origines turques.

5) Pour finir, nous condamnons vivement cet acte gratuit et lâche subi par nos confrères de radio MIT et appelons tous les défenseurs de la liberté à soutenir radio MIT et à condamner ce vandalisme.
Nous demandons aux autorités françaises de traduire en justice ses auteurs et de veiller à la sécurité de l’ensemble des personnes qui font vivre cette radio.

Toutes les mesures pour garantir la sécurité des Français d’origine turque et des turcophiles de France doivent être prises dès maintenant car la haine raciste des extrémistes arméniens a déjà commencé à se déverser… espérons qu’elle ne sera pas impunie !

Turquie-News
19/08/2014


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |