Corruption : Turquie mauvaise élève ?

mercredi 3 décembre 2014, par Engin

Corruption : Chine, Turquie et Angola glissent

BERLIN – La Chine, la Turquie et l’Angola sont perçues comme étant de plus en plus corrompues en dépit de leur croissance économique robuste, a dit mercredi l’organisation anticorruption Transparency International.

L’Indice de perception de la corruption 2014 publié mercredi par l’organisme accorde 36 points sur 100 à la Chine, sur une échelle où une note de 0 témoigne d’un pays perçu comme étant hautement corrompu et 100 très propre.

La Chine a perdu quatre points depuis 2013, tout comme l’Angola qui en récolte maintenant 19. La Turquie reçoit une note de 45, en déclin de cinq.

L’indice est calculé à partir de l’opinion d’experts quant à la corruption du secteur public. Il tient compte de facteurs comme la prévalence perçue de la corruption et la réponse des institutions publiques aux besoins des citoyens. Il vérifie aussi si les leaders gouvernementaux régionaux soupçonnés de corruption sont punis ou non.

Le patron de Transparency, Jose Ugaz, a indiqué par voie de communiqué que les pays qui arrivent en queue de peloton doivent adopter des mesures anticorruption en faveur de leur population.

Plus des deux tiers des 175 pays examinés ont obtenu une note inférieure à 50. La Corée du Nord et la Somalie ont terminé en dernière place, avec seulement huit points. Le Soudan du Sud, l’Irak et la Libye se classent aussi parmi les 10 derniers.

Le Danemark trône au sommet avec 92 points, devant des pays comme le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suède et Singapour dans le top 10. Les États-Unis progressent à 74 points, en 17e place.

Des pays comme la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Afghanistan, la Jordanie, le Mali ont tous pris du mieux.

Source : métro


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |