Revue de la presse turque 20.11.2011

dimanche 20 novembre 2011

Nous vous présentons la revue de la presse turque du dimanche 20 novembre 2011

Un article titré "L’influence de la Turquie est plus forte que celle des Etats-Unis" dans le journal "Milliyet" note que dans une interview diffusée par la télévision américaine MSNBC, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton signale que la situation en Syrie peut dégénérer en une guerre civile.

Le quotidien souligne que selon Mme Clinton, les actes du régime du président syrien Béchar El-Assad provoquent l’armement des Syriens contre son pouvoir.

"Je pense que les initiatives de la Ligue arabe et les déclarations d’Ankara sont beaucoup plus efficaces que nous sur le gouvernement et le peuple syrien" a dit Mme Clinton selon la nouvelle.

Titré "Seïf al-islam a aussi été capturé" un article du journal "Hürriyet" relève qu’un mois après le lynchage du leader libyen déchu Mouammar Kadhafi, son fils Seïf al-islam a également été capturé.

Le journal indique que Seïf al-islam, successeur et fils de Mouammar Kadhafi en cavale depuis trois mois, a été capturé avant hier dans le village désertique d’Obari avec 4 gardes du corps.

Selon l’information, le ministre libyen de la Justice Mouhammed Al-Alagi a déclaré que Seïf el-islam recherché par la Cour pénale internationale de Lahey pour crime de guerre, a été capturé sans aucun accrochage.

"Tahrir : un champ de bataille" est le titre d’une nouvelle parue dans le journal "Sabah" qui note que des troubles surviennent à nouveau sur la place Tahrir qui a une place particulière dans le renversement du raïs égyptien Hosni Moubarak qui avait gouverné l’Egypte pendant 30 ans.

Le journal fait part de l’intervention hier des policiers contre les manifestants qui protestent depuis deux jours contre le Conseil militaire qui détient provisoirement l’administration du pays, où un jeune de 23 ans a trouvé la mort et 507 personnes ont été blessées.

L’information note que le nombre de manifestants réclamant une administration civile s’est élevé dans la soirée à près de 10 000 personnes.

"Pas de bonheur jusqu’à ce que les meurtres soient illuminés" titre le journal "Yeni Şafak" et précise que la chancelière allemande Angela Merkel a dit éprouver une honte pour le terrorisme néonazi dans son pays.

"Nous souhaitons tous savoir qui sont les auteurs des assassinats, quels sont les liens entre les incidents et s’il y a des complices ou non. Nous n’aurons pas le bonheur tant que les incidents ne seront pas clarifiés" a dit Mme Merkel concernant les meurtres, d’après le journal.

Source : TRT


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |